<
>
Linéaments, vue de l'installation à Plein-Sud, 2010
Linéaments

Linéaments présente un ensemble d'œuvres de grandes dimensions, parfois monumentales, réalisées en fonction de l'espace d'exposition. Ce corpus est réalisé selon deux modes distincts : le dessin au trait exécuté à la main et le dessin vectoriel imprimé. L'ensemble présente des tracés touffus et superposés de lignes au corps parfois léger, parfois très gras, qui sont extraits de silhouettes d'objets vus sous différents angles et parfois de manière tout à fait transparente. Entre la pureté du trait et la surabondance des tracés, s'installe une tension conférant au dessin un rôle parfois contradictoire, hésitant entre le désir de montrer les formes révélant autant l'intérieur,

que l'extérieur des objets jusqu'à leur transformation dans le temps, mais sombrant dans le bruit causée par toute cette accumulation d'information, créant un effet d'effacement et de fluidité. Le dessin au trait étant, par nature, théoriquement lié à l'entité de la forme, ces dessins aux lignes fragmentées travaillent plutôt à l'envers de l'idéal classique de la forme bien faite, nette et bien détachée du fond sur lequel elle s'inscrit.